Mairie de Planioles : accueil du site

jeudi, 16 septembre 2021
> Vie locale > Lire > Un prix Nobel

samedi 24 mars 2018

Un prix Nobel

« La supplication »

De Svetlana Alexievitch.
Editions JC Lattès.

Le 26 avril 1986, à 1heure 23, le monde a basculé dans l’après Tchernobyl : plus grande catastrophe écologique du vingtième siècle, « l’accident » qui s’est produit dans la centrale biélorusse (URSS,à l’époque) a changé pour toujours notre perception de l’énergie nucléaire.
Svetlana Alexievitch- prix Nobel de littérature 2015-nous livre une œuvre d’une puissance époustouflante : son livre n’est pas le récit du cataclysme, mais une chronique de ce qui a suivi, un voyage humaniste sur les lieux même de la catastrophe, une enquête auprès des femmes et des hommes qui se sont retrouvés au coeur de l’apocalypse et qui ont continué à occuper un espace dévasté auprès d’un monstre bétonné dont nous ignorons tout des évolutions possibles.
Puis...le 11 mars 2011… Fukushima !

Au pays des cinquante-huit centrales vieillissantes, mais toujours en activité, voilà une lecture qui ne peut pas nous laisser indifférents.

De la même auteure :
« La guerre n’a pas un visage de femme » (sur la deuxième guerre mondiale)
« Les cercueils de zinc » (sur la guerre en Afghanistan)
« La fin de l’homme rouge) (sur la disparition de l’URSS)

Michel Ferrand.


Prix Nobel de littérature 2012

«  Le clan du sorgho rouge » de MO YAN
éd : Le seuil

En 1973 Alain PEYREFITTE publiait « Quand la Chine s’éveillera ...le monde
tremblera » La Chine s’est éveillée et comme dans tous les bouleversements la vie intellectuelle a explosé. MO YAN né en 1955 est l’auteur d’une oeuvre essentielle de portée universelle « le clan du sorgho rouge » a été adapté au cinéma par un autre génie créateur ZANGH YIMOU et interprété en particulier par l’éblouissante GONG LI.

« Le clan du sorgho rouge » est un récit épique qui a pour cadre la Chine des années trente, plus précisément le village de Gaomi dont sont issus le grand-père et la grandmèredu narrateur. Les villageois attachés à leur terre et à leurs proches, imprégnés des modes de vie ancestraux, sont confrontés à la barbarie de l’armée d’occupation japonaise et entraînés dans des combats sanglants par les forces antagonistes des nationalistes et des communistes qui conduisent mal la résistance.

Mêlant dans une écriture truculente, carnavalesque et complexe la tendresse pour le petit peuple, une ironie féroce à l’encontre des puissants et de la bêtise de la guerre, un réalisme cru et parfois une touche de surnaturel ou de fantastique, MO YAN nous offre une oeuvre jubilatoire qui nous aide à comprendre l’évolution formidable de ce pays riche d’une culture multimillénaire.

Parmi ses nombreux ouvrages on peut noter :

  • - La dure loi du Karma,
  • - Beaux seins, belles fesses,
  • - Le chantier,
  • - La mélopée de l’ail paradisiaque etc.…

MO YAN y aborde en particulier et avec la même verve, les bouleversements de la société chinoise avec la perte des valeurs humanistes et le triomphe de l’avidité.

Revenir à la liste des ouvrages proposés

© 2015 - Plan du site

Nous contacter

Mentions légales

Layout/SPIP3.2 : FAT78